Fibromyalgie: Hypersensibilité et Symptômes de la Fibromyalgie

Fibromyalgie
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La prise en charge du terrain hypersensible et des pathologies neurofonctionnelles est un défi au système de santé et à la spécialisation. Les implications, tant en matière de santé individuelle que de notre société tout entière, sont majeures et souvent méconnues.

Lorsque l’on parle avec une personne souffrant de fibromyalgie le mot clé est bien évidemment douleur. Mais que ce soit par l’écoute ou l’examen clinique, on s’aperçoit rapidement que ce symptôme est rarement isolé. De nombreux symptômes ou autres syndromes sont présents : une sensation de fatigue, des troubles digestifs, respiratoires, cardiaques ou urinaires, une frilosité, des bouffées de chaleur, un sommeil insuffisant ou excessif et en général non récupérateur.

Ces symptômes peuvent même avoir précédé la fibromyalgie. Ils sont biens connus de ceux qui souffrent ou prennent en charge la spasmophilie.
Le terme spasmophilie est plutôt francophone, il a aussi comme particularité d’être encore moins bien accepté par le corps médical que le terme de fibromyalgie. Nous parlerons donc de terrain hypersensible ce qui correspond au même concept mais semble mieux accepté. La notion de terrain hypersensible a été présentée et bien accueillie au congrès mondial du syndrome de fatigue chronique en 2009. Cette idée d’hypersensibilité est d’ailleurs reprise dans les hypothèses neurologiques de la fibromyalgie avec une perturbation des centres de la douleur débouchant sur une hypersensibilité à la douleur, tout au moins à certaines douleurs.

L’Association de Recherche sur les Troubles neuro-fonctionnels et la Spasmophilie (anciennement Groupe Recherche Spasmophilie) a mis au point en 1987 un questionnaire permettant de diagnostiquer rapidement un terrain hypersensible. Vous pourrez le retrouver en page 50 ou sur le site internet de l’association www.artsweb.eu.

De nombreux syndromes ont comme particularités de réunir le même type de symptômes. Ceux-ci diffèrent par leur nom en raison de la mise en avant du symptôme le plus gênant. L’existence de mictions très fréquentes débouche sur un diagnostic de syndrome de vessie instable. Si la fatigue est majeure et persistante, il s’agira d’un syndrome de fatigue chronique. Quand la gêne est principalement digestive, on parle souvent de syndrome de l’intestin irritable. Au niveau des enfants, ce sont surtout les parents qui sont gênés par un symptôme et en particulier, les troubles scolaires ou de comportement. On retrouve alors les enfants dits hyperactifs ou en échec scolaire par insuffisance de concentration. Ceux-ci ont été réunis sous l’appellation trouble déficitaire de l’attention ou hyperactivité.

Dr Philippe TOURNESAC

 

 

Doctolib prendre rdv en Hypnose EMDR thérapies brèves

Tags: