Les douleurs en homéopathie. Dr Yves Le Guénédal

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Tous les types de douleurs ne sont pas également traités par l’homéopathie. Je vais passer en revue des indications qui donnent le plus souvent de bons résultats.

L’Anxiété répond bien à Ignatia en moyennes et autres dilutions chez presque tout le monde. Cela a été confirmé par une étude scientifique. Bien sûr, on améliorera le résultat en interrogeant cette anxiété. Typiquement Ignatia est dans le paradoxe sur bien des points. Par exemple, elle fume et ne supporte pas la fumée des autres. Elle est souvent puérile dans ses comportements et sujette aux "sautes d’humeur". Elle est bien indiquée pour les tristesses suites de contrariétés, chagrin ou de deuil. Elle est hypersensible à la douleur physique ou morale. Si le patient est anxieux et agité avec une peur de la mort dans un contexte de réactions violentes, le remède Aconit sera plus indiqué. Il réclame des soins d’urgence à la différence d’Arsenicum Album qui lui aussi a peur de la mort. Quelqu’un qui a une anxiété par anticipation, en permanence dans la précipitation avec un désir de sucré et peut-être le vertige des hauteurs ou autre phobie sera bien inspiré de prendre Argentum Nitricum.

Le sujet qui a un besoin maladif d’ordre, de rangement avec agitation et peur de la mort signe Arsenicum Album. Celui-ci a souvent soif de petites quantités d’eau et des douleurs d’estomac à type de gastrite. Si la personne est anxieuse avec un grand sentiment de culpabilité et l’impression d’être abandonnée par son entourage, c’est Aurum metallicum. C’est aussi un être autoritaire, irritable et sanguin, sujet à la dépression et aux problèmes cardiovasculaires. En pleine dépression, il prépare tranquillement son suicide et fait partie de ceux qui passent le plus facilement à l’acte. Si l’anxiété est d’anticipation chez un sujet un peu abruti et ralenti qui n’a pas soif, c’est Gelsemium qui s’impose. Il présente souvent des tremblements. Lycopodium est anxieux car il veut être à la hauteur de la haute opinion qu’il a de lui-même. Il est susceptible et manque de
confiance en lui et tout cela dans un contexte de sensibilité hépatique. Silicea est anxieuse car elle pense qu’elle va échouer alors qu’elle réussit très bien la plupart du temps. Elle a une hypersensibilité nerveuse. Elle est frileuse et présente une tendance aux suppurations et infections chroniques.

La Dépression a son remède roi qui est Sepia, l’encre de seiche. Tout est noir et tout est sombre chez elle (ou lui comme pour tous les remèdes). Elle est le plus souvent brune avec des yeux foncés, de type méditerranéenne, et s’habille de noir. Elle est triste et a besoin de solitude. La consolation l’aggrave. Comme le disent certains auteurs,« là où il y a de la dépression il y a un peu de Sepia. » En approfondissant notre interrogatoire, on sera
peut-être amené à prescrire Kalium phosphoricum si cet étatde tristesse fait suite à un surmenage intellectuel. Il est souvent accompagné de maux de tête. Natrum muriaticumest triste à la suite de chagrin prolongé ou de déception sentimentale. Il est peut communicatif, boudeur et apprécie la solitude. C’est le plus souvent un grand maigre malgré un bon appétit. Il a soif et sale beaucoup ses aliments. Phosphoricum acidum est un Kali phosphoricum aggravé. C’est un épuisé cérébral, hébété aux facultés intellectuelles au ralenti. Tous les remèdes vus dans la rubrique anxiété peuvent développer une dépression.

L’hypersensibilité au bruit répond bien à un premier remède qui est Theridion currassavicum. Il est aussi indiqué dans l’insomnie et les vertiges chroniques chez les personnes nerveuses. On retrouve une impression d’écrasement au niveau des yeux et de difficulté à les ouvrir. Un autre remède est Asarum europoeumqui est aussi utilisé dans les acouphènes.

Les crampes musculaires trouveront un soulagement avec Cuprum.

Les céphalées ou douleurs du crâne sont aussi une bonne indication, mais plus en préventif qu’en curatif même si on obtient souvent une amélioration nette dans certains types de céphalées.

 

Santé Intégrative

Tags: