A l’attention des futurs étudiants en Sophrologie en France: DANGER !!!

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les formations en sophrologie sont nombreuses et souvent très courtes, entre 9 à 12 mois, parfois moins encore, d’autres se font malheureusement par correspondance : quel scandale ! Comme si l’on pouvait apprendre à vivre des émotions, des sensations proprioceptives et extéroceptives dans des livres ou en e-learning. Peut-on devenir psychanalyste en lisant Freud ? Peut-on devenir médecin, psychiatre, psychologue, psychomotricien, kinésithérapeute sans passer par les Facultés, des instituts ou des écoles rigoureuses, dans quel monde dangereux vivons-nous !!!!!!

La sophrologie est une méthode sérieuse, un art, une thérapie, une psychothérapie à médiation corporelle de qualité, qui demande beaucoup d’écoute, de pratique sur soi et sur les autres. Il est nécessaire de savoir apprivoiser, intégrer les différentes techniques afin d’obtenir une méthodologie des compétences avant d’être un bon praticien en sophrologie. Le vécu personnel est nécessaire et incontournable.
L’exercice de la sophrologie demande  une excellente maîtrise de la relation thérapeutique, de l’alliance thérapeutique et par là même une compréhension et un contrôle du transfert du patient et du contre transfert  personnel, sans couper le corps de l’inconscient.
 
Attention aux formations trop courtes, ne jamais oublier que la vie s’apprend tous les jours et de jour en jour. L’esprit se construit avec son expérience du corps comme le dit Didier Anzieu.


Merci à vous, futurs étudiants sophrologues cliniciens ou pédagogues, de ne pas vous laisser griser par la rapidité mais d’opter pour le sérieux et le réel.