EFT (Emotional Freedom Technique) par Dr. Yves LE GUENEDAL

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Je vous relate ici une technique qui a commencé une large diffusion depuis 1990. Mais remontons encore un peu plus dans le temps pour découvrir le cheminement de sa création.

Cela débute dans le début des années 60 avec le docteur Goodheart, kinésiologue, qui s’est interessé à l’acupuncture. Il aurait eu le premier l’idée de remplacer les aiguilles par des massages ou des tapotements des points d’acupuncture pour stimuler ces points et rééquilibrer les perturbations énergétiques.

Quant à la kinésiologie, non utilisée en EFT, c’est une méthode qui permet de tester le corps afin de cerner ses besoins grâce à des tests musculaires. Puis c’est au tour d’un psychiatre australien John Diamond, dans les années 70 d’associer des affirmations positives aux tapotements des points d’acupuncture.

Quant à Callahan, dans les années 80, il demande de penser très fort au problème à régler tout en tapotant les points d’acupuncture.

Il règle des phobies en un temps record. La procédure de choix des points n’est pas à la portée de tout le monde et les recherches de simplification mènent à L’EFT dont le père est Gary Graig, un coach de développement personnel.

Comme nous l’avons vu lors d’articles précédents, les émotions négatives sont néfastes pour notre santé et sont limitantes dans notre relation à notre environnement. Elles sont avec les croyances erronées les deux cibles prioritaires de l’action thérapeutique d’un comportement inadapté à la réalité.

Avec l’EFT, nous sommes dans le domaine des thérapies énergétiques (comme la méthode NAET). Ici le traitement des émotions négatives se fait par acupression de points d’entrée ou de sortie de méridiens d’acupuncture tout en pensant ou en verbalisant une courte phrase salvatrice.

En effet, le postulat de base de l’EFT est que toute émotion négative est entretenue par une perturbation de la circulation énergétique dans les méridiens d’acupuncture et que son rétablissement suffit à l’éliminer.

En stimulant des points qui sont à l’extrémité des méridiens d’acupuncture, on va avoir une action régulatrice sur cette circulation énergétique.

La cause, un événement initial, a perturbé la circulation énergétique, elle-même à la base des émotions négatives déclenchées dans certaines circonstances. Cette cause n’a pas besoin d’être décelée pour traiter le patient. Seule l’émotion négative et le protocole de traitement énergétique suffisent.

Le protocole d’action comprend plusieurs phases :

  • Affirmation
  • Préparation
  • La séquence
  • La gamme des neuf étapes
  • La séquence


L’affirmation consiste à construire la phrase que le patient va répéter en tapotant les différents points d’acupuncture.

Elle sera du type : « même si ----- je m’aime et je me respecte profondément ». Les tirets seront remplacés par le sentiment ou l’émotion négative en cause.

Exemples : « même si j’ai peur des araignées, je m’aime et je me respecte profondément » ; « même si la solitude me pèse je m’aime et me respecte profondément ».

Tags: